IEM


Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Archives > Archives 2014 > Soutenance de thèse

Soutenance de thèse

par Dominique D - 26 mars 2015

Maxime DUCHATEAU

soutiendra sa thèse le 12 décembre 2014 au CEA Marcoule

Etude de l’élaboration en milieu CO2 supercritique de films de TiO2 supportés pour le traitement en mode dynamique d’effluents aqueux radioactifs

Préparée au sein de l’école doctorale 459 : Sciences Chimiques Balard et des unités de recherches l’Institut Européen des Membranes (UMR 5635) et CEA Marcoule

Spécialité : Chimie et physicochimie des matériaux devant le jury composé de :

  • Mr Frédéric BERNARD, Professeur, ICB-NANO/MaNaPI - Rapporteur
  • Mr Laurent DE WINDT, Maître de Recherche, Mines ParisTech - Rapporteur
  • Mr André AYRAL, Professeur, IEM-DM3 - Examinateur
  • Mme Anne JULBE, Directrice de Recherche, IEM-DM3 - Directrice de thèse
  • Mme Audrey HERTZ, Docteur, CEA Marcoule-SPDE/LPSD - Co-encadrant
  • Mr Yves BARRÉ, Docteur, CEA Marcoule - SPDE/LPSD - Co-encadrant
  • Mr Éric LOURADOUR, Docteur, CTI - Invité

Résumé :

L’industrie nucléaire publique et militaire génère une quantité importante d’effluents liquides radioactifs qu’il faut traiter avant leur rejet dans l’environnement. Des procédés de décontamination alternatifs aux techniques industrielles (évaporation, traitement chimique) sont en cours de développement, comme par exemple le traitement en colonne ou le couplage filtration/sorption. Une partie des recherches associées à ces techniques de décontamination porte sur l’élaboration et la mise en forme de sorbants spécifiques. Dans ce contexte, les objectifs de cette thèse étaient d’une part d’étudier la synthèse en milieu CO2 supercritique (SC) de films de TiO2 déposés sur des supports macroporeux et d’autre part d’évaluer leur potentiel d’extraction dans ces procédés alternatifs. Une méthode de synthèse reproductible a été mise au point, basée sur la décomposition thermique de l’isopropoxyde de titane en milieu CO2 SC entre 150°C et 350°C. Dès 150°C, cette méthode permet la réalisation de films de TiO2 nanostructurés et adhérents sur des supports macroporeux en céramique (mousses, supports tubulaires en alumine α). L’effet de la température de synthèse de ces matériaux sur leurs caractéristiques physico-chimiques et leurs propriétés de sorption a été étudié sur des poudres de TiO2 élaborées dans les mêmes conditions que les films supportés. Les meilleures performances de sorption ont été observées pour la poudre obtenue à 150°C, du fait de sa plus grande densité de sites de surface par rapport aux poudres élaborée à 250°C et 350°C. Cette température de synthèse (150°C) a donc été sélectionnée pour l’étude détaillée des sorbants composites (TiO2/supports) afin d’évaluer leurs performances de sorption dans les procédés de traitement en continu. Les essais de sorption en colonne ont montré qu’une mousse en alumine macroporeuse (Φpore=400μm) revêtue de TiO2 est adaptée pour traiter des effluents en mode dynamique à fort débit. La taille des macropores et la hauteur de colonne sont des paramètres importants à maitriser. Pour le traitement par filtration/sorption, les membranes de TiO2 présentent une bonne résistance mécanique et sont capables d’extraire le strontium en mode dynamique. D’autre part dans le cas du strontium, les sorbants composites (TiO2/mousse ou TiO2/support tubulaire) sont régénérables à 100% à l’aide d’une solution aqueuse acidifiée (pH=3).

Abstract :

Public and military nuclear industry generates a significant amount of radioactive liquid waste which must be treated before being released into the environment. Decontamination methods alternative to the industrial techniques (evaporation, chemical treatment) are being developed, such as column treatments or coupled filtration/sorption processes. Current researches mainly focus on the development and shaping of specific sorbents. In this context, the objectives of this thesis were first to study the synthesis of TiO2 layers on macroporous ceramic supports in supercritical (SC) CO2 and then to evaluate their potential for radionuclide extraction in these alternative processes. A robust synthesis method has been developed, based on the thermal decomposition of titanium isopropoxide in SC CO2 in the temperature range between 150°C and 350°C. Nanostructured TiO2 films were formed on the macroporous supports (ceramic foams, tubular á-alumina supports) with good adhesion, already at 150°C. The effect of the synthesis temperature on sorbents physico-chemical characteristics and sorption properties has been studied with TiO2 powders prepared under the same conditions as the supported films. The best sorption performance were observed for the powder prepared at 150°C, owing to its higher density of surface sites in comparison with powders prepared at either 250°C or 350°C. Consequently, this synthesis temperature (150°C) was selected for a detailed study of the composite sorbents (TiO2/support), in order to assess their sorption performance in continuous treatment processes. The sorption experiments have shown that a column of alumina macroporous foam (Öpore = 400ìm) coated with TiO2 was suitable for processing effluents in dynamic mode with high throughputs. Both macropore sizes and column height were revealed as important parameters to be controlled. For the coupled filtration/sorption treatment, TiO2 membranes exhibit good mechanical strength and are able to extract strontium. On the other hand in the case of strontium, composite sorbents (TiO2/foam or TiO2/tubular support) can be fully regenerated by using an acidic aqueous solution (pH = 3).

Laboratoire de recherche : Institut Européen des Membranes (IEM)-UMR-CNRS 5635. Université Montpellier 2- 300 Av. du Professeur Emile Jeanbrau.