IEM


Partenaires

Logo tutelle
Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Archives > ARCHIVES 2014 > Soutenance de thèse

Soutenance de thèse

par Dominique D - 26 mars 2015

Salman MAHMOUD

soutiendra sa thèse le 5 décembre 2014 à 10h à l’IEM

Etudes théoriques et expérimentales des structures électroniques des molécules diatomiques

Préparée en co-tutelle avec l’Université Arabe de Beyrouth (Liban) et l’Institut Européen des Membranes (UMR 5635).

devant le jury composé de :

  • M. Phillippe MIELE - Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier - Directeur de thèse
  • M. Mahmoud EL KOREK - Beirut Arab University - CoDirecteur de thèse
  • M. Mikhael BECHELANY - Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier - Examinateur
  • M. Abdul-Rahman ALLOUCHE - Université Claude Bernard Lyon 1 - Rapporteur
  • M. Florent Xavier GADEA Université Paul Sabatier, Toulouse - Rapporteur

Résumé :

Une étude théorique ab initio des structures électroniques des moléculesDiatomiques polaires BN, SiNet LaH dans la représentation 2s+1A(+/-) Ont été effectués par la méthode du champ auto-cohérent de l’espace Actif complet (CASSCF), suivie par l’interaction de la configuration multiréférence (MRSDCI). La correction de Davidson, notée (MRSDCI+ Q), a ensuite été appliquée pour rendre compte de clusters ou agrégats quadruples non liés. L’ensemble de l’espace de configuration de CASSCF a été utitisé comme référence dans le calcul MRCI, qui a été effectué en utitisant le programme de calcul de chimie physique MOLPRO et en tirant parti de l’interface graphique Gabedit. Quarante-deux de plus bas états électroniques dansla représentation 2s+1A(+/-) au dessous de 95000 cm-1 ont été étudiés de la molécule BN. Alors que vingt-huit états électroniques dans les représentations 2s+1A(+/-) au dessous de 70000 cm-1 de la molécule de SiN ont été étudiés. D’autre part, les vingt-quatre bas états électroniques de LaH dans les représentations 2s+1A(+/-) au dessous de 70000 cm-l ont été étudiées par deux méthodes différentes et en prenant en considération l’effet des spin-orbite de la molécute LaH et nous avons observé la division énergétique des huit états électroniques. Les courbes d’énergie potentielle ont été construites avec la fréquence co-harmonique (w, la distance internucléaire de l’équilibre re, les constantes de rotation Be. L’énergie électronique par rapport à l’état fondamental Te a été calculé pour les états électroniques considérés comme des BN, SiN et la molécule LaH respectivement. En utilisant l’approche des fonctions canoniques, les valeurs propres Ev, les constantes rotationnelles Bv, la constante de distorsion centrifuge Dv et les abscisses des points de retournement Rmin and Rmax ont été calculés pour les états electroniques au niveau de vibration v=51 pour LaH molécule. Dix-huit et neuf états électroniques ont été étudiées pour la molécule BN et SiN respectivement. Pour LaH, vingt-trois états électroniques de la molécule LaH et l’effet de spin-orbite de molécule LaH sont donnés ici pour la première fois. La comparaison avec les données expérimentales et théoriques pour la plupart des constantes calculées démontre une très bonne précision. Enfin, ces résultats devraient ainsi mener à des études expérimentales plus poussées pour ces molécules. Nos résultats ont été publiés dans le Canadian Journal of Chemistry, Journal of Quantitative Spectroscopy and Radiative Transfer, nous avons deux autres articles en préparation à soumettre.