UM MUSE Carnot Chimie Balard Cirimat Fédération Balard

Nos tutelles

ENSCM CNRS UM

Notre production

IEM HAL

Rechercher





Accueil > A noter

Soutenance de thèse - Jeudi 9 décembre à 9h30 (Site Triolet, bâtiment 36, SC 07) - Alice SCHMITT

par Christelle FLOUTIER -

Alice SCHMITT
soutiendra sa thèse
Jeudi 9 décembre à 9h30
Bâtiment 36 salle 07 - du site Triolet


 

Diffusion d’ozone par contacteur membranaire pour l’élimination de micropolluants


 
 
 
 
 
 
 
devant le jury composé de :
 
- Marie-Hélène MANERO, Professeur, LGC, Université Paul Sabatier Toulouse - Rapporteur
- Éric FAVRE, Professeur, LRGP, Université de Lorraine - Rapporteur
- Gaël PLANTARD, Professeur, PROMES, Université de Perpignan - Examinateur
- Denis BOUYER, Professeur, IEM, Université de Montpellier - Examinateur
- Julie MENDRET, Maître de conférences-HDR, IEM, Université de Montpellier - Directrice de thèse
- Stéphan BROSILLON, Professeur, IEM, Université de Montpellier - Co-directeur de thèse
 
 
Résumé :
 

L’utilisation de l’ozone pour le traitement des eaux usées est de plus en plus répandue, en particulier pour les traitements d’affinage en réutilisation des eaux usées. Habituellement, l’ozone est injecté sous forme de bulles, avec comme inconvénients des coûts opératoires importants, la possibilité de stripage de composés organiques volatiles, la maîtrise de l’hydrodynamique des colonnes à bulle et la formation de mousse. Les contacteurs membranaires permettent de pallier ces faiblesses en permettant la diffusion d’un composé en phase gaz vers une phase liquide sans formation de bulles, avec une surface d’échange élevée et par conséquent une économie des coûts de production et d’énergie. En outre, les contacteurs membranaires présentent une géométrie modulable qui peut être facilement transposée à l’échelle de production requise. Ainsi, l’objectif de cette thèse était d’évaluer la faisabilité de l’utilisation de contacteurs membranaires en lieu et place des réacteurs d’ozonation traditionnels, en sortie de station d’épuration, pour la dégradation de molécules réfractaires lors du traitement des eaux usées.

 
 
Abstract :
 

The use of ozone to disinfect sewage is becoming increasingly important, especially when a high degree of treatment is required for water reuse. Usually, ozone in water treatment is injected in the form of bubbles, with disadvantages such as operational costs, stripping of volatile organic compounds, the control of bubble column hydrodynamics and foam generation. By using a bubbleless operation for gas transfer to liquid phase, membrane contactor can overcome these challenges with a high exchange surface, leading to a reduction of production and energetic costs. Furthermore, membrane contactors are modular and can thus be easily scale-up. The global objective of this thesis was to evaluate membrane contactors as an alternative to chamber reactors in wastewater treatment plant outlet for the removal of refractive pollutant in waste water treatment.

Agenda

  • Jeudi 9 décembre 09:30-13:30 - Alice SCHMITT

    Soutenance de thèse - Jeudi 9 décembre à 9h30 (Site Triolet, bâtiment 36, SC 07) - Alice SCHMITT

    Lieu : TRIOLET -Bâtiment 36 - Salle 07


Ajouter un événement iCal