UM MUSE Carnot Chimie Balard Cirimat Pole Balard

Nos tutelles

ENSCM CNRS UM

Notre production

IEM HAL

Rechercher





Accueil > Recherche > Les départements scientifiques > Design de Matériaux Membranaires et systèmes Multifonctionnels (DM3) > Interfaces et nanopores biomimétiques : INB

Interfaces et nanopores biomimétiques : INB

Personnel permanent :

Sébastien BALME

MC-31 UM

Jean-Marc JANOT

CR-14 CNRS

Le cluster « Interfaces et nanopores biomimétiques » regroupe des compétences pluridisciplinaires chimie-physique et biophysique. Les problématiques abordées sont celles de l’adsorption, du transport et du confinement de molécules biologiques ou d’intérêt biologiques. L’une des spécificités de notre cluster est le développement de technique de caractérisation en temps résolue à l’échelle de la molécule unique (fluorescence et pulse de résistance).

 
Les activités de recherche de l’équipe se décomposent en 3 axes :

 

Transport sous confinement et nanofluidique

Ce sujet vise à comprendre les phénomènes de transport d’électrolytes simples (ions), de (bio)macromolécules (protéines, ADN), d’agrégats de protéine, d’amyloïde et de nanoparticules à travers un nanopore unique. Dans ce domaine, notre activité se concentre sur les nanopores à en semi-conducteur et polymère dont la géométrie et les fonctions de surface sont ajustable en fonction des propriétés visées. Outre l’aspect fondamental, nous visons le développement de système analytique à l’échelle de la molécule unique pour les assemblages des protéines et les nanoparticules.

 

Analytical chemistry, 90, 12900–12908 (2018)
Sensors and Actuators B : Chemical, 260, 736–745 (2018)
Langmuir, 32, 8916–8925 (2016)
Soft Matter, 13, 496–502 (2016)
 
 

Nanopores biomimétiques

Ce thème vise à concevoir des nanopores mimant les fonctions du vivant (canaux ionique) pour terme de sélectivité, de réponse aux stimuli (pH, lumière, ligand etc.). Ce type de nanopore peut avoir différentes applications comme capteur, la conversion d’énergie osmotique ou de circuit logique. Outre les applications, nous nous intéressons également au comportement des polyélectrolytes et des polymères utilisé pour fonctionnaliser les nanopore (gonflement, conformation, cinétique d’adsorption/desorption, etc…)

 
The journal of physical chemistry letters, 11, 60–66 (2020)
ACS applied materials & interfaces, 11, 12578–12585 (2019)
Biosensors & bioelectronics, 137, 207–212 (2019)
Chemical communications 51, 5994–5997 (2015)
 

(Biomacro)molécules aux interfaces solides/liquides

Nous nous intéressons aux phénomènes qui se produisent à l’interface solide/liquide, plus précisément l’adsorption de (bio)macromolécules et de colorant. Dans ce domaine, nous nous efforçons de comprendre la relation structure/propriétés des protéines lorsqu’elles sont chargées sur un matériau. Pour ce faire, nous développons des dispositifs expérimentaux basés sur la fluorescence résolue dans le temps et la spectroscopie confocale.

 

Advances in colloid and interface science, 270, 278–292 (2019)
Colloids and surfaces. B, Biointerfaces, 183, 110419 (2019)
Langmuir 34, 8866–8874 (2018)
Colloids and surfaces. B, Biointerfaces, 157, 10–17 (2017)

Cette rubrique ne contient aucun article.